Brillez lors des entretiens d’embauche

Source: levif.rnews.be par Manu Sinjan

Tout le monde est nerveux lors d’un entretien d’embauche, mais certains sont tout simplement mieux préparés que d’autres. Si vous savez à l’avance comment procède l’intervieweur, vous serez à même d’anticiper ses questions les plus pertinentes. Dans la pratique, vous maîtriserez la situation et laisserez une impression formidable.

S’il s’agit d’un emploi dans lequel l’expérience joue un rôle important, vous pouvez vous attendre à une série de questions concernant votre carrière jusqu’à ce jour. Lors de votre préparation de l’entretien, il s’agira donc de bien interpréter les qualités requises et de les mettre en valeur. Si un «teamplayer» est demandé dans une annonce, il est fort probable que l’on vous demande un exemple concret qui démontre vos aptitudes à fonctionner au sein d’une équipe.

Si, à ce moment précis, vous devez vous pencher en arrière pour réfléchir, celui qui dirige l’entretien n’aura pas forcément l’impression que vous jouissez de beaucoup d’expérience à ce niveau. Heureusement, il vous est très facile de vous préparer à ce genre de questions. La méthode STAR constitue un astucieux point de repère pour répondre à de telles questions. Cet acronyme signifie Situation, Tâches, Activités et Résultats.

Décrivez donc tout d’abord brièvement la situation dans laquelle vous avez fourni vos meilleures prestations au sein d’une équipe. L’organisation, la période et la fonction exercée à ce moment-là constituent un bon début. Vous ne devez pas nécessairement vous attarder sur tous les détails. Expliquez ensuite quelles étaient autrefois vos tâches, tout en vous limitant à nouveau aux informations les plus pertinentes. Dans ce cas de figure, il s’agit de vous décrire comme étant un chaînon indispensable opérant au sein d’une équipe bien soudée. Ce n’est que par après que vous expliquerez quel était précisément votre rôle pour améliorer les prestations de l’équipe. Lors de la description de vos activités, il est important de vous baser sur des situations concrètes et non fictives. Ensuite, vous en arriverez tout naturellement aux résultats de vos efforts. Votre équipe a par exemple atteint ses objectifs plus tôt que prévu ou a réussi à respecter toutes ses échéances.

En dynamisant ainsi vos réponses, vous pouvez parfaitement répondre aux aspirations, surtout en sachant que bon nombre d’intervieweurs ont l’habitude de formuler leurs questions selon un schéma précis. En interrogeant les candidats sur des situations concrètes, ils sont, en effet, capables de déterminer si ces derniers n’ont pas surévalué leurs aptitudes dans leur lettre de motivation ou curriculum vitae.

Il est donc tout à fait superflu d’inventer une expérience que vous ne possédez pas ou que vous ne possédez que modérément. Par contre, une bonne préparation à ce genre de questions vous permettra d’orienter l’entretien dans une direction qui mettra en valeur vos points forts. L’élément le plus important, ou du moins l’aspect auquel les intervieweurs accordent le plus d’importance, sont vos activités. Citez des situations concrètes de votre passé professionnel et exprimez avec enthousiasme ce que vous avez entrepris pour résoudre le problème posé.

Vous préparer à toutes les questions imaginables de ce genre exige un certain temps car vous devez sans cesse vous remémorer des souvenirs de votre passé professionnel. Par ailleurs, vous ne devez fournir cet effort qu’une seule fois. Par la suite, vous aurez pour ainsi dire un synopsis qui pourra servir pour tous les entretiens d’embauche qui suivront. En outre, une telle préparation vous procure une bonne assurance supplémentaire, qui vous permettra de maîtriser parfaitement vos nerfs lors d’un prochain entretien. Faites toujours attention à votre langage corporel, à votre implication et à l’enthousiasme dont vous devez rayonner. Ainsi, votre carrière sera à coup sûr en bon chemin.

Celui qui ne possède pas ou peu d’expérience peut appliquer cette méthode en faisant appel à d’autres activités. Il est également possible d’acquérir bon nombre d’expériences utiles auprès d’un job d’étudiant ou d’une association de jeunesse, du moment que vous analysez vos occupations du point du vue du recruteur.