Métiers de l’informatique cherchent femmes et jeunes

Source: http://www.rtbf.be/info/societe/detail_metiers-de-l-informatique-cherchent-femmes-et-jeunes?id=5157753

Les filières informatiques sont de moins en moins fréquentées par les jeunes, surtout les filles. C’est un constat des ASBL Interface 3 et Evoliris. Pour y remédier, elles ont lancé en 2006 le projet « Informaticien d’un jour » dans les écoles secondaires.

Objectif des asbl Interface 3 et Evoliris: montrer aux jeunes la diversité des métiers de l’informatique grâce à des ateliers d’initiation et des visites d’entreprises et les encourager à se lancer dans des filières de formation informatiques. Il faut dire que le secteur connaît une pénurie de main-d’oeuvre en Belgique, surtout auprès des femmes.

15% des informaticiens, seulement, sont des informaticiennes. Les stéréotypes et les préjugés sur le secteur n’y sont pas pour rien selon Laure Lemaire, directrice d’Interface 3, un centre spécialisé dans les métiers de l’informatique et la formation des femmes.

« Le métier d’informaticien, avec l’arrivée du micro-ordinateur personnel dans les années ‘80 est devenu identifié au personnage du hacker, du garçon adolescent qui passe la journée derrière son PC. »

L’image d’un être asocial, scotché à son ordinateur est pourtant loin des réalités du terrain. Gonda Vanlandeghem est informaticienne de formation. Elle a travaillé pendant 20 ans dans la consultance.

« Au début je ne savais pas que c’était si intéressant. J’ai commencé ici à Bruxelles dans une société et après deux jours j’étais déjà à Paris. Après j’ai été dans une autre société en Suède pour rencontrer des gens, pour avoir connaissance de leurs problèmes et tout ça. Donc c’est surtout ça qui est intéressant, de changer toujours. »

Un métier varié, souvent méconnu des jeunes. Jean-Pierre Rucci, directeur du centre de référence Evoliris.

« Pas mal de jeunes pensent connaître l’informatique parce que, je pense, ils utilisent l’informatique par le jeu, par l’utilisation de sites web, par Facebook, par le chat mais ils ne savent pas que derrière ces écrans il y a des dizaines de professions différentes. »

Encourager les jeunes à se lancer dans ces professions, c’est l’objectif du projet « Informaticien d’un jour ». Cette année, ses ateliers s’adresseront aux élèves dès la deuxième secondaire.